Cadres supérieurs – administration publique

Publié par | 10 novembre 2012 | 0 - Gestion

0012 Cadres supérieurs/cadres supérieures – administration publique

Les cadres supérieurs de l’administration publique planifient, organisent, dirigent, contrôlent et évaluent, par l’entremise de cadres intermédiaires, les activités des administrations régionales ou municipales ainsi que les activités des ministères, des conseils, des agences ou des commissions des administrations fédérale, provinciales et territoriales. Ils établissent la direction à suivre selon les législations et les politiques formulées par les représentants élus ou les membres des corps législatifs.

Exemples d’appellations d’emploi

  • administrateur municipal/administratrice municipale
  • directeur administratif/directrice administrative – services gouvernementaux
  • directeur général/directrice générale – municipalité régionale
  • directeur général/directrice générale – services gouvernementaux
  • haut-commissaire/haute-commissaire
  • président/présidente de commission des droits de la personne
  • sous-ministre
  • sous-ministre adjoint/sous-ministre adjointe
  • statisticien en chef/statisticienne en chef – services gouvernementaux

Fonctions principales

Les cadres supérieurs de l’administration publique exercent une partie ou l’ensemble des fonctions suivantes :

  • établir les objectifs de l’organisation selon les législations et les politiques du gouvernement en formulant, en approuvant et en évaluant des programmes et des procédures seuls ou conjointement avec des comités supérieures de l’administration publique;
  • donner aux élus des avis sur les questions relatives aux politiques et leur soumettre les questions d’importance capitale afin d’en arriver à une décision finale;
  • recommander, examiner, évaluer et approuver les documents, les mémoires et les rapports soumis par les cadres intermédiaires et les membres du personnel supérieur;
  • s’assurer que les systèmes et les procédures appropriés sont élaborés et mis en oeuvre pour les besoins du contrôle budgétaire;
  • coordonner les activités ministérielles avec d’autres hauts fonctionnaires et cadres supérieurs;
  • présenter des exposés aux comités législatifs et aux autres comités gouvernementaux au sujet des politiques, des programmes ou des budgets.

Conditions d’accès à la profession

  • Un diplôme d’études universitaires ou collégiales est habituellement exigé.
  • Un diplôme d’études supérieures dans un domaine connexe peut être exigé.
  • Plusieurs années d’expérience en gestion dans le secteur public ou privé sont exigées.

Renseignements supplémentaires

  • Il existe une mobilité parmi les professions des cadres supérieurs.

Appellations à ne pas confondre

  • Cadres intermédiaires de l’administration publique (voir 041 Directeurs/directrices de la fonction publique )
  • Membres des corps législatifs (0011)

1665 total views, 2 today

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Publier un commentaire